Wesh les zincou.e.s, n'oubliez pas de manger 5 fruits et légumes et de boire une dizaine d'ennemis par jour.

Pour une poignée de nuggets

Repas au fast food, honte en slow motion

Un vendredi soir à Nogent sur Marne.

Je viens de rentrer de ma balade à Paris. Comme tout bon chômeur, j’ai marché gratuitement tout l’après-midi en dévisageant ceux qui sortent du boulot, les yeux gonflés d’oisiveté, l’air de dire “alors les gars, ça paie mes indemnités ?”. Je suis exténué, j’ai besoin d’une bonne sieste. J’insère la clé dans la fente quand–

– MAIS PUTAIN QUAND EST-CE QUE TU COMPRENDRAS QUE TON CANCER ASSÈCHE MA CHATTE PLUS FACILEMENT QU’UN AIRBLADE DB DE DYSON ???

L’AirBlade dB est le modèle silencieux de la marque, qui laisse plus de décibels disponibles pour crier très fort.

Je m’empresse de rentrer chez moi, j’ai pas envie d’entendre les voisins s’engueuler. Mais les murs sont trop fins.

– ÇA SUFFIT !! JE TE QUITTE !! [grondements] NOOOON !! PAS ÇA ! [bruit de tronçonneuse] ARRRRRRRGHHHHH !!!! MON BRAS !! JE TE HAIS ESPÈCE DE SALAUD !!!

Cette scène m’a ouvert l’appétit. J’inspecte le réfrigérateur : le néant prend source ici. Bon, allez, j’exagère. Il y a quand même un œuf périmé depuis 11 ans et 3 mois, une bouteille de vodka et un tas de papiers menaçants d’huissiers, d’administrations en tout genre, puis dans un coin, un porte-clés. Qu’est-ce que ce truc fout là ? Y’a écrit quelque chose dessus…

I WILL LOVE YOU FOREVER

Ah putain, c’est un “cadeau” de mon ex. Ça a traîné là tout ce temps ? Je sors et le glisse discrètement dans la boîte aux lettres de mes voisins.

À quoi bon te mentir à toi-même mon gros, t’as envie d’aller manger chez McDo. Tu veux cet acide gras trans américain. Tu veux cet infarctus du myocarde goût sauce barbecue. En plus, étrangement, t’as en ce moment une obsession pour les nuggets. Nom d’un poulet frit, ces nuggets. Tellement tendres. Puis cette variété de sauces… Jamais broyade d’os, de ligaments et de gras ne m’avaient fait un tel effet. En plus, une promotion est valable en ce moment, 4,99€ les 9. Je craque.

Certes, ça ne ressemble à rien de bien naturel. Ou à la limite, à un fœtus pané.

Une rue en pente et 3 litres de sueur plus tard, me voilà en face du McDonald’s de Nogent. Devant la porte, un groupe d’adolescents obstrue le passage. Ça me gave.

– PAR-DON.
– Excusez-nous monsieur ! On vous avait pas vu, même si c’est difficile à croire…
[rires étouffés]
Je réprime ma colère.
– Écoute moi bien mon petit bonhomme. Quand t’auras vécu ce que que que j’ai vécu, tu pourras parler, OKAY ?
– Vous avez fait la guerre du Viet-Nâm Monsieur ?
– C’est un héros, il a mis en faillite le chinois à volonté…
– HAHAHAHAHA
Je peux pas perdre la face. Je repère une voiture blanche qui passe.
– Ça suffit ces bêtises ! MESSIEURS LES POLICIERS ! Ces jeunes gens me harcèlent !

Ils se retournent tous, j’en profite pour filer à l’intérieur.

Comme d’habitude à cette heure, il y a plein de monde. Au comptoir, un gamin tout juste légal est en train de traiter les informations que lui donnent les clients qui semblent hypnotisés par les panneaux présentant les burgers au-dessus de lui. Allergique au contact humain, je passe sur la borne.

– VOULEZ-VOUS VOUS CONNECTER À VOTRE COMPTE MCDONALD’S ? [Non, fais pas chier putain]
– PRÉFÉREZ VOUS MANGER SUR PLACE OU À EMPORTER ? [À emporter, tu m’as vu bouffer tout seul dans ton fast food de merde ?]
– COMPOSEZ VOTRE MENU. [Nuggets x9. Nuggets x9. Nuggets x9. Nuggets x9. Valider.]
– VOTRE RÉCAPITULATIF. 4x NUGGETS x9. [Valider.]
– CHOISISSEZ VOS SAUCES. [Curry. Que du curry, tout le temps. Partout.]
– UNE PETITE FAIM ? RAJOUTEZ NUGGETS x4. [… … … Valider.]
– ÇA FERA 22,75€. SUIVEZ LES INSTRUCTIONS SUR LE TERMINAL DE PAIEMENT. [9-1-2-0. Valider]
– VOTRE COMMANDE EST EN COURS DE PRÉPARATION. N’OUBLIEZ PAS VOTRE TICKET. [Dépêche toi.]

Ce genre de régime existe déjà dans des pays plus avancés technologiquement que le notre.

Je me place juste devant le comptoir pour les commandes sur bornes, prêt à bondir sur mon sac une fois prêt. Au bout d’une minute, je m’impatiente déjà. Merde, font chier, ils sont lents. Autour de moi, d’autres sont dans la même posture. Savent pas où regarder. Surtout, surtout pas d’eye contact. Comme dans un ascenseur. Le McDo c’est un ascenseur géant qui rétrécit de taille. J’angoisse. J’ai l’impression d’être de plus en plus proche des autres. À moins que je ne devienne de plus en plus gros.

– COMMANDE NUMÉRO 86 !
Je sursaute.
– OUI ! OUI C’EST MOI.
– MONSIEUR JE CROIS QU’IL Y A UNE ERREUR, VOUS AVEZ COMMANDÉ 40 NUGGETS ?
Des gouttelettes de honte pure à 99% se forment sur mon front. Les gens autour de moi ne font pas un bruit, mais ont les yeux rivés sur moi et mon ventre qui semble en expansion constante comme l’Univers.
– Je, heu, oui. C’est, c’est bien ma commande.
– AH. D’ACCORD.
Il prépare mon sac, me le tend, je lui arrache des mains. Je m’apprête à sortir quand je freine sec.
– UNE MINUTE…

Retentit une musique digne d’un bon vieux Sergio Leone. C’est maintenant. C’est la scène finale. La rédemption des damnés. Ce soir, je venge toutes les injustices qui m’ont frappé. Je venge ma scolarité ratée, ma carrière en berne. Ma vie sentimentale digne d’un bégaiement de SDF alcoolisé en attente d’un généreux billet près du distributeur. Ce soir, je vais écrire mon destin à l’encre rouge, au sang de vierge, ici, à cet instant. Je fais demi-tour, je m’approche du comptoir. Sans quitter les yeux de l’équipier, un rictus au bec, je déballe le sac.
– Dites donc… Vous n’auriez pas oublié quelque chose… Par hasard…
L’équipier regarde dans le sac. Il secoue la tête de gauche à droite, l’air de ne pas comprendre.
– Vous êtes sûr…?
Il regarde autour de lui, je crois qu’il cherche de l’aide. Je me raidis.
– PAS LA PEINE de regarder autour. Obama lui-même ne pourrait rien pour vous s’il était ici.
– Mon… Monsieur, j’comprends pas…
Je bous.
– VOUS CROYEZ M’AVOIR AUSSI FACILEMENT ? LES SAUCES. VOUS AVEZ OUBLIÉ LES SAUCES !

Explosion comme dans un film hollywoodien. Ma réplique tombe à pic et le déstabilise. Il se confond en excuses, rajoute les sauces en titubant, manquant de se casser la gueule, m’en met même en rab. Je quitte les lieux, serein. J’ai pris ma revanche.

Dehors, une légère brise me chatouille le visage. Le fumet des nuggets remonte le long du sac et me titille les narines. Le soleil se couche, l’instant est parfait. Je sais que je vais écrire un putain d’article.

 

Promotion : mets une note à cet article et obtiens une boîte de 6 nuggets offerts lors de ton prochain passage chez McDonald's !
Note des lecteurs1 Note4.65
4.7
Pour une poignée de nuggets
Bon c’est pas vrai pour la promotion mais rien ne vous empêche d’essayer. Et au pire si ça fonctionne pas vous pouvez toujours acheter une boîte, manger presque tous les nuggets, faire tomber un de vos cheveux dedans et ensuite réclamer un remplacement (oui je pense à écrire un article sur toutes les astuces de crevard pour bouffer en grande quantité)

Disclaimer

À l’attention de toute personne passant sur ce site internet.

Tout ce que je dis ici n’a pas pour vocation à être pris au sérieux. Mon père ne l’a jamais fait, c’est pas vous qui allez commencer. Aussi, si je tiens des propos racistes, homophobes, sexistes, discriminatoires, ou même de droite, je tiens à faire valoir ma garantie “c’est juste pour rire, voyons” ainsi que ma carte de demandeur d’emploi qui théoriquement me permet d’avoir une réduction voire la gratuité dans différents musées. Quel rapport, me direz-vous. Aucun. Mais qu’il est bon de faire valoir ses privilèges, comme si je secouais quelques liasses de tickets d’entrée au musée du Quai Branly sous vos nez disgracieux que même un peintre pervers et syphilitique de la Renaissance bah il aurait pas voulu dessiner.

Plus d'articles
Testkiff : on m’a charcuté les yeux

Privacy Preference Center