Wesh les zincou.e.s, n'oubliez pas de manger 5 fruits et légumes et de boire une dizaine d'ennemis par jour.

KiffGuide : les “Fried Chicken” par ordre alphabétique (2/3)

car le poulet frit est une odyssée qui passe par toutes les lettres de l'alphabet

S’il y a une beauté à apprendre à lire, c’est que les lettres nous permettent de voyager. Au fur et à mesure que l’on feuillette les menus des restaurants, ce sont des trésors de vocabulaire que l’on découvre et qui font honneur à la langue (étendue) de Molière : chicken chika, zinger, wings, crispy, tenders, buckets sont autant de mots incompréhensibles pour le néophyte et qui, pourtant, de manière mystérieuse, mettent l’eau à la bouche… Voici la 2ème partie de la liste de restaurants Fried Chicken, classés par ordre alphabétique.

Première partie de la liste ici.

IFC – Issy Fried Chicken

Issy Fried Chicken
Ce logo “tête de poulet” me fascine.

Un établissement certifié “Welcome Family”, ça vous évoque quoi ? Pour moi, c’est surtout des expériences de repas désagréables pendant lesquels des petits êtres bruyants à l’hygiène négligée décident de saboter un moment intense. Voilà pourquoi je ne comprends pas ce concept. D’autant plus qu’il y a un espace de jeux qui leur est réservé ; quel est l’intérêt, du coup ? Si les gamins peuvent même pas rester assis pendant à peine 2h30 pour discuter des différentes méthodes de cuisson et d’assaisonnement du poulet, autant qu’ils restent jeûner à la maison. Sur Google, un dénommé “The End” commente : “à l’heure où j’écris se message je suis là bas espérons que je sois toujours en vie demain” (sic). Que fait la police ? (à part crever les yeux de gens au hasard)

Issy Fried Chicken
10 rue Paul Bert
74100 Annemasse

JFC – Joe’s Fried Chicken

Joe's Fried Chicken
Geöffnet c’est pas un réseau intranet local, ça veut juste dire “ouvert” en allemand.

Joe ? Si vous me posez la question, je dirais : il s’en bat les couilles. Clairement. Je sais même pas s’il s’appelle Joe, d’ailleurs. Mais ce qui est sûr, c’est que les réseaux sociaux de son business, c’est du Moltonel : 4 épaisseurs de je-m’en-cogne-royalement. Le premier post Twitter du resto c’est une vidéo de Wladimir Klitschko (le boxeur). Sur sa page facebook, un mec qui se plaint de la bouffe (photo à l’appui) : le CM répond avec un smiley sourire. Et sinon la plupart des images, c’est : sa voiture (une Golf 3) sur laquelle il y a un lettrage “Joe’s Fried Chicken”, dans des endroits incongrus. Genre, dans un terrain vague. Et le poulet dans tout ça ? Y’a quasiment que des photos de burgers avec un bon vieux steak haché peu ragoutant. En tout cas, il est bon de savoir que Joe regarde le foot, d’ailleurs il a une télé dans son resto. Bah oui, il l’a prise en photo à peu près 15 fois de suite durant un match, puis il a tout posté sur sa page.

Joe’s Fried Chicken
Verdener Strasse 18
27321 Thedinghausen – Allemagne

KFC – Kansas Fried Chicken

Kansas Fried Chicken
Bien sûr que si que tu connais le Kansas. C’est la patrie de tous les héros blancs des séries américaines.

Le Kansas ! Ses champs à perte de vue ! Ses petits villages typiques ! Ses rednecks qui votent très à droite ! Bref, le Midwest, l’Amérique profonde ! Sauf que là, on est en Égypte. Quoi, tu croyais que les cainris avaient inventé le poulet frit ? Il a été prouvé que c’est en réalité une invention turque (chut), mais préalablement inspirée par l’Égypte antique ; en effet, les pharaons auraient eu comme tradition de rouler leurs ailes de poulet dans le sable avant de les faire frire. Sinon, à part ça, sur Google, un mec a écrit un pavé de 1500 signes pour se plaindre de la taille des pièces de poulet, en renommant le resto “Kansas Fried Pigeons”. Un autre a écrit “ذهبت للاكل الدجاج جميل وظازة ” ce qui, selon Google, veut dire : “Je suis allé manger le joli poulet et la tondeuse“. Ça n’a aucun sens ? Et bah voilà, c’est ça de faire du journalisme objectif.

Kansas Fried Chicken

Labbaik Fried Chicken
Osé : à côté du “LFC” y’a un symbole trademark “™”, comme s’ils avaient pas pompé le logo d’un illustre concurrent.

Cet endroit remporte la mention du meilleur copycat. Même typo, même base pour le logo (la tête d’un mec qui est sûrement le cerveau derrière tout ça), même couleur, mêmes produits, si ce n’est le fait qu’on peut acheter un biryani – on est en Inde, au fait – et pour couronner le tout : possibilité de se franchiser ! La chaîne compte des restaurants dans 7 différentes villes en Inde, d’après eux. Le petit plus qui tue : sur leur site internet, il y a 6 vidéos différentes (piochées sur Youtube) sur comment bien se tenir à table, comment utiliser les couverts correctement, comment manger équilibré (!). Même Booba ne clashe pas la concurrence aussi bien. Colonel Sanders tu es vaincu.

Labbaik Fried Chicken
Trichy Road, Opposite Torhe Stock Exchange
Ramanathapuram
641045 Coimbatore – Inde

MFC – Master Fried Chicken

Master Fried Chicken
Mother f*cking chicken.

Voici quelques commentaires de clients :
Je ne mange pas très sain habituellement (ma nourriture se base principalement sur le beurre et l’huile) mais j’ai trouvé la cuisine spécialement grasse.”
“On m’avait dit si tu veux vérifier l’igienne d’un restaurant.. fait un tour dans leur VC 🚽… Toilets clean parfumé agréablement..”
Arrivé chez moi je ouvre la boîte et qu’elle surprise le poulet à déjà été manger!!!!
Rapport qualité prix de feu de foudre
“Petit clin d’œil au responsable de caisse aux “yeux vert” 😉
I think the cashier guy was high.

Et quelques réponses de la part du restaurant :
“La prochaine fois rencontrez moi afin qu’on puisse discuter du menu que vous avez mangé intégralement jusqu’à vous lécher les doigts (vu sur la bande de vidéo surveillance)”
“Mes frites sont froides . Le poulet aussi . Tout le monde mange du froid . Tous les jours !! Looooooooool”
“Les frites froides c’est un vice.”
“Une recette maison artisanale ? Nulle ? Je crois que le concept est nouveau pour vous”
“#NousNeSommesPasDesConnards”

Master Fried Chicken
115 avenue du Général Leclerc
75014 Paris

NFC – Nils Fried Chicken

Nils Fried Chicken
Un restaurant au passé chargé d’histoire.

Nils Ericson, né en 1802, était un ingénieur suédois, mais il était surtout le grand frère de John Ericsson, à qui il a donné l’envie de devenir inventeur. Celui-ci, après avoir gagné un “s” à son nom de famille quand il est devenu américain, est à l’origine du perfectionnement de l’hélice marine, qui sert à la propulsion des bateaux. De là est né l’USS Princeton, un des bateaux à vapeur les plus avancés de l’époque. Ce mode de transport était très utilisé sur l’Ohio, une rivière qui couvre de nombreux états américains. Des sociétés ont été créées grâce à ce mode de transport, et l’une d’entre elles a appartenu à un certain Harland Sanders, qui créa ensuite une franchise de restaurants de poulet frit. Après qu’elle devint célèbre et très profitable, il revendit cette chaîne de restaurants à un groupe d’investisseurs, mais déplora ensuite la perte de qualité de la nourriture vendue. Des années plus tard, par inspirés par la passion du poulet frit, des suédois ont repris le flambeau laissé par le Colonel Sanders, et ont créé le Nils Fried Chicken… En honneur à Nils Ericson, sans qui le poulet n’existerait pas.

Nils Fried Chicken
5 Nils Ericsonsplatsen
41103 Göteborg – Suède

OFC – Obama Fried Chicken

Obama Fried Chicken
Yes We Chicken.

Bon, déjà, je vous préviens : cet endroit n’existe plus. C’est à dire que le voisinage n’a pas vraiment apprécié qu’on donne le nom du premier président américain noir à un resto au nom de poulet frit (cf. cliché raciste). En même temps, des produits dérivés et concepts estampillés Obama, y’en a eu… À quelques minutes de là, un magasin “Produits de beauté Obama” vendait des perruques “Michelle Obama” à 50 dollars. Y’a aussi une entreprise qui a essayé de vendre des poupées qui ressemblent à la fille de Barack Obama. Puis y’a eu la bière Obama. Et un fossile découvert en Australie, appelé Obamus coronatus. Puis l’Obama Day au Kenya. Aussi, le Mont Obama à Antigua-et-Barbuda. Et une station service en Irlande. Du pain. Un oiseau. Une araignée. Sinon, le resto a été renommé “Popular Fried Chicken”. Et toujours pas de Trump Fried Chicken en vue.

PFC – Paris Fried Chicken

Paris Fried Chicken
Qui se soucie de 3 étoiles dans le guide Michelin quand on en a 12 autour d’un poulet ?

Le Mama Jackson ? Pffft. Ellsworth ? Haha ! Le Cot Cot ? Niet niet. Oinari ? Non merci. Si vous savez toujours pas où manger votre poulet frit à Paris, je vous présente ici LE restaurant. Idéalement situé à deux pas de la place Stalingrad pour un repas post-shopping, voilà un fried chicken joint qui fait énormément parler de lui dans le milieu underground du street food. Car au-delà des apparences plutôt classiques, se cacherait derrière cette devanture… Ni plus ni moins une expérimentation d’un chef étoilé. Il se murmure même que c’est un certain chef très chauve (suivez mon regard) qui essayerait, incognito, de percer dans le milieu très fermé du fast-food parigot. De la cuisine moléculaire et gastro cachée dans un sandwich chicken chika ? Et pourquoi pas ? (je déconne hein, c’est juste un resto de poulet frit de base)

Paris Fried Chicken
149 boulevard de la Villette
75010 Paris

QFC – Quick Fried Chicken

Quick Fried Chicken
Less is more ? Non. More is more.

En Indonésie, il y a le Pencak Silat. Il y a le Sepak Takraw. Il y a la musique, Anggun ou Rich Brian en sont des exemples. Il y a les plages extraordinaires et les spots de plongée renommés dans le monde entier. Il y a la faune incroyable avec les derniers dragons qui existent. Il y a les volcans à couper le souffle. Il y a l’artisanat, l’art tribal aussi. Et puis. Il y a les restaurants fried chicken. C’est simple, j’aurais pu entièrement faire cette liste de A à Z en ne restant qu’en Indonésie. Ces gens sont complètement cinglés, mais ce sont des génies.

Quick Fried Chicken
Jalan Flamboyan, Semarapura Kauh
Kabupaten Klungkung
80716 Bali- Indonésie

Disclaimer

À l’attention de toute personne passant sur ce site internet.

Tout ce que je dis ici n’a pas pour vocation à être pris au sérieux. Mon père ne l’a jamais fait, c’est pas vous qui allez commencer. Aussi, si je tiens des propos racistes, homophobes, sexistes, discriminatoires, ou même de droite, je tiens à faire valoir ma garantie “c’est juste pour rire, voyons” ainsi que ma carte de demandeur d’emploi qui théoriquement me permet d’avoir une réduction voire la gratuité dans différents musées. Quel rapport, me direz-vous. Aucun. Mais qu’il est bon de faire valoir ses privilèges, comme si je secouais quelques liasses de tickets d’entrée au musée du Quai Branly sous vos nez disgracieux que même un peintre pervers et syphilitique de la Renaissance bah il aurait pas voulu dessiner.

Plus d'articles
Testkiff : on m’a charcuté les yeux

Privacy Preference Center